CHAMBÉRY FACILE À VIVRE

UNE BONNE GESTION DES SERVICES AU PUBLIC QUI ASSURE LEUR PÉRENNITÉ

ZÉRO
emprunt toxique
en fin de mandat

Durée de
désendettement
passant de 17 ans en 2014 à 7,8 ans
en 2019

Dette par habitant :
1 700 € / habitant
en 2019 contre
2 094 € en 2014

Répondre à l’urgence de la situation trouvée en 2014 n’a pas été une petite affaire. Nous avons pourtant réussi à sortir du marasme tout en améliorant la capacité d’action de notre collectivité comme en attestent les chiffres budgétaires ou encore l’augmentation du nombre de manifestations publiques et associatives accompagnées.

Cette bonne gestion doit perdurer car il serait faux de penser que nous sommes définitivement tirés d’affaire et que nous pourrions reprendre les gabegies d’antan. Les aides et compensations de l’État ont été réduites de moitié en 10 ans, passant d’environ 20 millions à 10 millions d’euros pour un budget de fonctionnement d’environ 90 millions d’euros. Le gouvernement actuel ne donne aucune garantie de maintien d’un niveau d’aides déjà bas et a une forte tendance à faire peser de nouvelles dépenses sur les collectivités locales sans compensation et avec en outre une atteinte systématique à la liberté d’administration.

C’est pourquoi, malgré une vision ambitieuse et des projets nombreux, nous ferons perdurer cette gestion en bon père de famille de notre cité.

> Adoptons un programme d’agglomération commun. L’action de Grand Chambéry ne peut pas être une accumulation d’intérêts communaux qui s’agrègent autour des compétences de cet établissement public. Comme en 2014, nous adoptons avec les candidats qui partagent notre même vision du territoire, la même préoccupation de pérennisation des améliorations gagnées ces 6 dernières années, la même volonté de progrès un projet clair et engageant.

> Amplifions les mutualisations avec l’agglomération et ses communes membres chaque fois qu’elles apportent un bienfait commun.

  • Rationnalisons les équipements : chaque nouvel équipement devra être jugé au regard de son intérêt commun. Ainsi plutôt que d’avoir 2 équipements communaux utilisés la moitié du temps, partageons le pour n’avoir à en construire ou rénover qu’un qui sera pleinement utilisé.
  • Mutualisons des compétences qui sont d’intérêt d’agglomération.

> Limitons le recours à l’emprunt.

> Continuons à rendre compte régulièrement de notre action en conservant une présence assidue et régulière du Maire dans les quartiers.

> Intégrons toujours plus les habitants dans le montage des projets et les processus de décisions.

> Spécialisons des agents municipaux pour la recherche de financements.

NOUS L’AVONS FAIT

> Sortie de la ville du réseau d’alerte des finances publiques.

> 2 fois plus d’investissements de 2014 à 2019 par rapport à 2008/2013.

> 11 millions € d’investis dans un plan de renouvellement des outils de travail de nos agents pour améliorer leurs conditions de travail et leur efficacité.

> Réorganisation des services pour les tourner vers une meilleure relation à l’usager.

> Mise en place de démarches par internet.

> Excellente coopération retrouvée avec l’État, la Région Auvergne Rhône-Alpes, le Département et l’agglomération.

> Recherche et obtention de financements européens.

> Mutualisation de services supports avec l’agglomération telle que la Direction des services informatiques et la Direction de la communication, les offices du tourisme, le développement économique à l’échelle de Chambéry Grand Lac.

> Réorganisation des services pour répondre aux besoins des habitants (simplification et dématérialisation des démarches, présence étendue des policiers municipaux sur le terrain, extension des horaires de garde dans les crèches et les écoles, mise en place de solutions de signalements…).