CHAMBÉRY PRÊTE POUR L’AVENIR

DES HABITANTS AU CŒUR DE LEUR VILLE

Il est erroné de penser que les citoyens se désintéressent de la chose publique. Ceux qui tirent ce constat sur la base de la baisse de la participation aux élections se trompent. En effet, nous connaissons un regain de l’envie de participer aux affaires locales. Il ressort des nombreuses rencontres que nous avons eues que les habitants participent mieux sur les projets concrets, qu’ils soient grands ou plus petits. Ils souhaitent apporter leur expérience d’usage sur les réalisations qui modifient leur quotidien et être informés de la mise en œuvre de ceux-ci. C’est pourquoi nous avons multiplié les ateliers participatifs, les rencontres de pied d’immeubles, les balades urbaines et les dispositifs de communication de proximité.

Les citoyens veulent également pouvoir faire éclore leurs projets : c’est pourquoi nous avons d’ores et déjà pris les mesures permettant le financement de ceux-ci.

Enfin, les habitants souhaitent un accès plus direct à leurs élus sans la médiation des corps intermédiaires qui jadis faisaient le lien entre les institutions et leurs adhérents. Après la création de permanences mobiles, nous vous proposons maintenant d’ouvrir le Conseil municipal aux habitants.

UN BUDGET PARTICIPATIF

Le Conseil municipal du 10 février dernier a voté pour la première fois de l’histoire chambérienne un budget participatif. Ce budget permettra de financer des projets d’initiative citoyenne et choisis par le vote des habitants.

> Pour qui ? Tous les habitants majeurs de la ville de Chambéry. Une partie sera également ouverte aux votes des plus jeunes pour les impliquer à la vie citoyenne dès l’école pour des projets scolaires.

> Pour quoi ? Mettre à la disposition des habitants un budget annuel pour la réalisation de projets au service de la ville et de ses habitants avec un suivi via une platefome numérique.

> Comment ? Les porteurs de projets seront invités à présenter un dossier qui sera ensuite soumis au vote des habitants. Les projets lauréats seront mis en œuvre dans l’année.

> Combien ? 500 000 euros par an.

UN TEMPS DE PAROLE EN OUVERTURE
DE CHAQUE CONSEIL MUNICIPAL

Après avoir retransmis les conseils municipaux en direct et en différé sur internet pour mieux informer les habitants des décisions qui y sont prises, nous proposons pour le prochain mandat de mettre en place une prise de parole des citoyens en début de conseil municipal leur permettant de poser une question au Maire et aux élus.

> Pour qui ? Tous les habitants de la ville de Chambéry.

> Pour quoi ? Pour permettre d’interpeller et de questionner en direct les élus lors d’un conseil municipal. C’est l’occasion de mettre en œuvre une nouvelle forme de dialogue et de participation des habitants à la vie de la cité.

> Comment ? Les habitants devront simplement s’inscrire préalablement auprès des services de la ville et pourront ainsi poser leur question au Maire et au Conseil municipal comme certaines communes québécoises le font déjà.

DES COMMISSIONS PARTICIPATIVES OUVERTES AU PLUS GRAND NOMBRE

> Pour qui ? Tous les habitants de la ville de Chambéry.

> Pour quoi ? Pour permettre de travailler et d’échanger en transparence avec les habitants, élus et techniciens sur des thèmes ou des projets importants et structurants.

> Comment ? Les commissions participatives se réuniront au minimum 2 fois par an et pour chaque projet à chaque fois que nécessaire.

NOUS L’AVONS FAIT

> Mise en place de la Chambéry Mobile (+ de 300 permanences).

> Plus de 200 rencontres Maire/habitants (réunions publiques annuelles et sur des projets spécifiques).

> + de 1 300 jeunes associés à la définition de la nouvelle politique jeunesse.

> 80 réunions des conseils de quartier et conseils citoyens par an.

> Création des balades urbaines et participations citoyennes systématiques sur les projets menés.

> Co-création de trois vergers publics (Chambéry le Vieux – Curial – Joppet).

> Co-création d’un cheminement piétonnier sécurisé avec le Conseil de quartier de Chambéry-le-Vieux.

> Vote d’un 1er budget participatif dès 2020 à hauteur de 500 000 euros.