CHAMBÉRY ATTRACTIVE

PAR SON ÉCONOMIE

Nous n’avons de cesse de rappeler que la richesse ne s’invente pas mais se crée. L’inventer c’est l’emprunter et c’est favoriser la dette. Nous avons mis un terme à cet état d’esprit pour lui préférer celui d’une puissance publique qui redistribue des richesses que le monde économique crée et qui bénéficie ensuite au plus grand nombre en rejaillissant sur le niveau de vie de nos habitants. C’est pour cela que nous avons joué un rôle de facilitateur de l’investissement économique et, in fine, vu le nombre d’emplois augmenter de plus de 1 700 en 6 ans. C’est cet état d’esprit qui nous animera encore et se muera en projet concret de soutien aux filières économiques.

+ de 3 000 emplois créés à l’horizon 2030

POURSUIVRE L’ESSOR DE L’ÉCONOMIE
DU NUMÉRIQUE

> Maintenons nos actions et notre soutien pour conserver la labellisation « French Tech » : ce label, obtenu en 2015, atteste de la vitalité de notre écosystème de start-up et donne une visibilité à notre territoire dans une filière de pointe porteuse d’emplois et d’innovation.

> Favoriser l’implantation de start-up en centre-ville et des lieux d’expérimentation en mettant à disposition des locaux : cette mesure favorisera l’émergence de nouveaux emplois, mais permettra également d’animer les rues d’implantation en y faisant venir un public nouveau et recentrera également l’emploi au cœur de la ville pour limiter les déplacements.

INVESTIR DAVANTAGE LE CHAMP DE L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS)

> Renforçons notre soutien à la filière via le Label French Impact, bannière nationale qui fédère l’écosystème de l’innovation sociale et environnementale : allons chercher cette labellisation par une politique de lobbying de notre territoire solidaire. Cette nouvelle alliance entre les pouvoirs publics locaux et nationaux, les acteurs de l’ESS, et le secteur privé doit permettre de promouvoir une économie plus inclusive et respectueuse de l’environnement.

> Favorisons l’émergence d’un réseau de recycleries dans les quartiers et sur le territoire de l’agglomération.

> Devenons territoire d’expérimentation pour la mise en place des consignes du verre.

PÉRENNISER LA DYNAMIQUE D’IMPLANTATION D’ENTREPRISES
ET D’INDUSTRIES SUR NOTRE TERRITOIRE

> Requalifions les zones d’activités existantes :

  • Cassine : c’est tout un quartier qui durant le prochain mandat verra cohabiter logements, bureaux et commerces dans un écrin de verdure aux portes du centre-ville historique. À horizon de 15 ans ce quartier représentera 2 500 emplois. Il incarnera « la nouvelle vie en ville » où il y fera bon vivre, mieux grandir et bien vieillir ensemble. Espaces de co-living, co-working, hôtellerie et maison de services et de santé viendront mailler ce nouveau quartier.
  • Grand Verger : bordant le futur quartier Vétrotex, cette zone économique a commencé son essor en 2013. Un essor amplifié depuis par la construction de 3 nouveaux bâtiments de bureaux réservés aux activités de services. Desservi par une coulée verte reliant le parc du repos à celui de Blainville en proximité de Vétrotex, cet espace continuera d’évoluer avec la requalification de ses abords et pourra recevoir 400 nouveaux emplois.
  • Bissy : désireux de répondre également aux besoins des petites et moyennes entreprises en proximité des clientèles urbaines, la requalification de la zone de Bissy Champs courts pourra accueillir 8 entreprises et environ 150 emplois à terme.
  • Fontanettes : c’est assurément le secteur où l’action de ce mandat a été la plus visible. Le remplacement opéré de vieux hangars désaffectés par des entreprises industrielles innovantes en plein développement ne laisse pas de doute sur l’évolution à court terme du foncier encore disponible vers de nouvelles implantations et de nouveaux emplois. Nous y trouverons 250 emplois à horizon 2021.

> Mettons encore davantage en valeur les disponibilités foncières du territoire pour l’installation de nouvelles entreprises et la création de nouveaux emplois en proximité des zones d’habitats pour limiter les déplacements et améliorer la qualité de vie des habitants.

> Créons des lieux de vie et de services dans les zones d’activités afin de rendre les sites plus attractifs pour les salariés.

> Améliorons le maillage en mobilité durable vers les zones d’activités.

> Connectons les entreprises et les habitants en lançant des portes ouvertes des entreprises du territoire.

> Renforçons les échanges internationaux initiés lors de ce dernier mandat et qui ont déjà permis aux entreprises du territoire de décrocher de nouveaux contrats.

NOUS L’AVONS FAIT

> Développement des conditions favorables qui ont permis la création de 1 700 emplois nouveaux.

> – 6,4% de chômage en 2019 contre 8,2% en 2015.

> 4,2% de chômage chez les -26 ans en mars 2019 par rapport à mars 2018.

> +55% de créations de bureaux à Chambéry (pendant la période 2014-2019 comparée à la période 2008-2013).

> Création du guichet unique pour le développement économique entre les agglomérations de Grand Lac et Grand Chambéry mettant fin à la concurrence foncière.

> Mise en place de coopérations économiques et solidaires internationales (Québec, Chine, Liban).

> 1 zone “totem” dédiée aux entreprises de services au Grand Verger : 250 emplois en 2020, 500 à horizon 2026.

> 1 zone “totem” dédiée aux industries innovantes aux Fontanettes : 80 emplois en 2017, 250 à horizon 2021.

> 1 zone “totem” dédiée aux sièges d’entreprises à la Cassine : 2 500 emplois à horizon de 15 ans.

> 1 zone “totem” dédiée aux entreprises TPE/PME à Bissy Champs-Courts : 200 emplois à terme.

> 1 pôle artisanal à Côte Rousse pouvant accueillir 20 entreprises dont les créateurs d’entreprises du quartier.