CHAMBÉRY SOLIDAIRE

UNE VILLE AUX CÔTÉS DE SES JEUNES

DE 0 À 3 ANS : DÉVELOPPER LES SOLUTIONS DE GARDE ET D’ÉVEIL

La ville s’engage dans l’accompagnement des parents dès la petite enfance au-delà de la seule préoccupation du besoin de garde des parents. Il s’agit d’être vecteur de socialisation pour les tout-petits, d’être lieu d’éveil et d’apprentissage de la collectivité essentiel à vie future de nos enfants.

Nous gagnons tous à développer le nombre de places d’accueil et la diversité des structures : crèches, multi-accueils, assistantes maternelles.

> Créons de nouvelles places de crèches.

> Aménageons les horaires d’une structure petite enfance pour avoir une amplitude horaire plus large pour regrouper les enfants de parents qui ont des besoins particuliers (horaires décalés…).

> Amplifions l’action du relais d’assistantes maternelles : ce lieu joue un rôle important dans l’information et le conseil des parents sur les modes de garde et sur les relations avec l’assistante maternelle qu’ils emploient. Mais c’est aussi un espace de soutien aux assistantes maternelles dans l’exercice de leur fonction et des démarches administratifs afférentes.

NOUS L’AVONS FAIT

> Évolution de la crèche la Farandole qui passe de 60 à 75 berceaux.

> 1 700 enfants accueillis chaque année dans les structures de petite enfance.

> Rénovation des lieux d’accueil de la petite enfance.

> 6 millions d’euros consacrés aux travaux, entretien et modernisation des écoles depuis 2014 pour améliorer l’accueil des enfants et le travail des professeurs.

> Sécurisation et numérisation de l’ensemble des écoles.

> 41% de bio dans les cantines et 60% de produits locaux.

> Mise en place de repas sans viande (depuis 2018).

> Lutte contre le gaspillage alimentaire.

> Mise en place en 2016 d’activités périscolaires “Découverte Ouverture Plaisir” : 221 ateliers en moyenne/an.

> Une politique concertée et adaptée au service de l’épanouissement de nos jeunes.

> Création de la Dynamo (espace entièrement dédié à la jeunesse).

> + de 1 300 jeunes associés à la définition de la nouvelle politique jeunesse (Chambéry connectée jeunes).

> Création de l’espace O79 (jeunesse, innovation, entreprenariat, numérique).

> Création de 2 city stades gérés par une association d’insertion professionnelle.

> Lancement de l’application “KESTUDI” à destination des étudiants.

> Création d’un Conseil Chambérien de la Jeunesse.

DE 3 À 12 ANS : FAIRE DE L’ÉCOLE UNE PÉRIODE PROPICE AU DÉVELOPPEMENT DE L’ENFANT

La situation dans les établissements municipaux recevant nos enfants n’a plus rien à voir avec l’état de délabrement que nous avions trouvé en 2014. C’était pour nous une impérieuse nécessité tant il nous semblait essentiel de donner le meilleur pour nos scolaires et tant nous étions attachés à redorer l’école de la République si essentielle à notre société.

Les relations avec la communauté éducative se trouvent améliorées par ces meilleures conditions matérielles mais aussi par une écoute retrouvée et un dialogue sincère et transparent. La rénovation de nos écoles n’en est pour autant pas terminée et nous devons poursuivre les efforts entrepris.

Nous souhaitons également maintenir le partenariat que nous avons tissé avec l’Éducation nationale sur l’innovation au sein des écoles (Acticlasse, tableaux connectés, école de demain…), sur un meilleur accompagnement des enfants éloignés de la culture scolaire (division par 2 du nombre d’élèves par classe, accueil dès 2 ans, temps périscolaire de qualité…) ou sur la lutte contre le décrochage scolaire ou encore la lutte contre le harcèlement.

> Menons à bien la reconstruction de l’école de Vert-Bois engagée cette année avec les parents et la communauté éducative.

> Engageons la restructuration de l’école du Haut Maché en associant les parents et les professeurs de l’école.

> Adaptons l’école du Stade dans le cadre du nouveau quartier Vétrotex.

> Poursuivons les travaux dans les écoles.

> Restons pro-actifs sur les questions de référentiel de l’école de demain.

> Déminéralisons les cours d’écoles.

> Mettons en place un budget participatif dans les écoles (budget dédié, vote des enfants…).

> Engageons un plan d’action en coopération avec l’Education nationale pour lutter contre les violences et le harcèlement scolaire.

> Proposons 100% de produits locaux et bio dans les cantines à la fin du mandat.

> Sensibilisons et luttons contre le gaspillage alimentaire dans les cantines.

> Équipons les écoles de composteurs.

> Mettons en œuvre le projet local d’éducation artistique et culturelle, en associant enseignants, structures culturelles, associations et passeurs de culture.

> Créons un forum des enfants une fois par an pour échanger sur les actions de la Ville à leur profit.

> Renforçons la sensibilisation à la biodiversité pendant les temps périscolaires.

> Et parce qu’après l’école il faut un temps de récréation, adoptons un grand plan de rénovation et d’amélioration des aires de jeux pour enfants dans les parcs municipaux.

APRÈS 12 ANS : TROUVER LA DIRECTION POUR S’ÉPANOUIR DANS LA CITOYENNETÉ

La préadolescence et l’adolescence sont des périodes charnières où l’individu se cherche, hésite, teste et s’affirme. Il est évident que cette construction de l’individualité ne laisse que peu de place à l’action municipale. Mais, si petite soit-elle, nous pensons que la ville peut jouer son rôle en favorisant la citoyenneté par l’association de jeunes comme nous l’avons fait avec le forum Chambéry connectée jeunes pour décider de la politique jeunesse avec eux.

La ville doit aussi permettre aux jeunes de trouver dans leur environnement des modèles positifs à travers un sport, une activité culturelle, une structure d’accompagnement…

Enfin, avec d’autres institutions comme l’Éducation Nationale, le Maire doit jouer un rôle d’alerte du jeune et de sa famille quand est repéré un comportement ou des habitudes qui tirent le jeune vers la désocialisation, l’échec scolaire ou la délinquance.

Cette alerte doit non seulement arriver assez tôt, mais elle doit être le point de départ d’un accompagnement personnalisé pour donner au jeune toutes ses chances de réussite. C’est l’objet du Conseil des Droits et Devoirs de la famille et des rappels à l’ordre qu’il permet.

> Organisons régulièrement un Forum de la Jeunesse pour rendre compte de nos actions initiées à la suite du 1er et poursuivre cette écriture commune de la politique jeunesse.

> Poursuivons le développement d’une offre culturelle à destination des publics jeunes.

> Perpétuons et donnons toujours plus de visibilité à la plateforme « Kestudi ». Créée à l’issue et à la demande du forum Chambéry connectée jeunes, cette plateforme doit devenir la ressource principale où les jeunes trouvent les réponses à toutes leurs questions (vie locale, structures en mesure de les aider, santé, prévention des conduites à risques et des addictions, études, accès à l’emploi, sorties, culture…).

> Faisons ainsi figurer dans « Kestudi » un répertoire des entreprises qui cherchent où acceptent les stages étudiants.

> Répondons au besoin de logements pour les jeunes actifs, appelés parfois « freemover », cherchant à se loger le temps d’un stage, d’une mission, d’un CDD court et en allégant les contraintes administratives.

> Continuons à animer un réseau d’acteurs de toutes les préventions et de l’insertion