CHAMBÉRY AGRÉABLE À VIVRE

UNE VILLE TRANQUILLE

Nous avons doté la ville d’une police municipale à la hauteur de nos ambitions et des enjeux actuels. En créant une brigade de proximité et une brigade de tranquillité nocturne, nous avons couvert une amplitude horaire plus large et permis d’agir efficacement sur tout le spectre des compétences des pouvoirs de police du Maire.

De la prévention à la répression, nous avons fait de la proximité et du professionnalisme les axes forts de notre engagement. Les nouvelles technologies du centre de supervision urbain et le déploiement de caméras de vidéo protection performantes permettent d’intervenir au plus vite sur les situations à risque et constituent une aide précieuse dans la résolution judiciaire des crimes et délits. Tous ces efforts doivent être pour le moins maintenus, voire amplifiés, notamment dans la lutte pour la tranquillité.

ÉVOLUTION ENTRE 2017 ET 2019

Atteintes volontaires à l’intégrité physique

-9%

Atteintes volontaires à l’intégrité physique

-26%

Escroqueries et infractions économiques et financières

-22%

Vols à main armée

-75%

Vols avec violence

-52%

Vols par effraction

-49%

Incendies volontaires

-53%

Destructions et dégradations (hors incendie)

-17%

DÉVELOPPER LES ACTIONS PRÉVENTIVES

> Développons les actions de prévention de la brigade de proximité au profit des jeunes, mais également pour assurer un bon partage de l’espace public, notamment entre automobilistes, cyclistes, trottinetistes et piétons.

> Mettons en place un suivi social resserré pour le public en errance en les orientant vers les structures existantes.

> Faisons perdurer le conseil des droits et devoirs des familles. Cette instance permet de rentrer en contact avec les familles et d’établir un suivi des jeunes avant qu’ils ne tombent dans la délinquance. Renforçons-la pour améliorer également le climat scolaire en lien avec les différents acteurs du territoire et lutter contre le harcèlement, les violences et le décrochage scolaire.

> Renforçons le rôle de médiation de la police municipale dans les situations de conflit qui ne sont pas des infractions mais qui peuvent pourtant rendre les relations humaines impossibles (bruits de voisinages, conflits liés aux stationnements anarchiques dans les résidences…).

MAINTENIR LES EFFORTS EN TERMES DE SÉCURITÉ

« Étendons la présence de la police municipale 24h/24 et 7jours/7. »

La création de la brigade de nuit en 2016 avait permis d’étendre jusqu’à 3h00 du matin la présence de la police municipale dans les rues chambériennes. Beaucoup d’entre vous nous avez fait remonter que cette présence avait eu des effets très positifs sur la sécurité et la tranquillité du début de la nuit. Mais vous nous avez également indiqué ressentir concrètement le tournant de 3h00 du matin et la persistance d’atteinte à la tranquillité passée cette heure. Ce qui a fonctionné jusqu’à 3h devrait fonctionner après ; c’est pourquoi nous vous proposons que la Police municipale patrouille 24h/24.

> Défendons le maintien des effectifs de Police Nationale et une présence plus forte dans nos rues.

> Étendons la supervision de nos caméras en direct et continu 24h/24 et 7jours/7 : parallèle indispensable à la présence de terrain, nous assurerons une présence d’opérateurs vidéo également 24h/24 pour déceler immédiatement les situations nécessitant l’intervention des polices ou des pompiers.

> Continuons de développer le maillage des caméras notamment vers les quartiers qui ne sont aujourd’hui encore pas couverts.

> Mettons en place une patrouille canine en journée. La seule présence du chien suffit le plus souvent à pacifier les situations de tension.

PRÉVENIR LES TROUBLES À LA TRANQUILLITÉ PUBLIQUE

> Embauchons des médiateurs allant à la rencontre des fêtards pour porter des messages de civisme, de tranquillité publique et de prévention des addictions.

> Engageons les responsables d’établissements de nuit et les organisateurs de soirées tels que les bureaux des étudiants sur une charte de la vie nocturne. L’objectif est triple mais cohérent : lutter contre les addictions, l’alcoolisation massive et leurs effets néfastes pour la santé et la tranquillité.

> Généralisons les balises sonores pour alerter en temps réel les gérants de bars et la police municipale des niveaux sonores trop élevés : 2 balises ont été en test au Curial. Les gérants de bar seront pleinement associés à la démarche car il est de leur intérêt d’inscrire leur établissement dans un voisinage pacifié.

NOUS L’AVONS FAIT

> +65% d’effectifs de policiers municipaux (26 en 2014, 43 en 2019).

> Meilleur équipement de nos policiers municipaux (véhicules, armements).

> 63 caméras de vidéosurveillance (contre 11 en 2014).

> 1 centre de vidéosurveillance actif de Supervision Urbain.

> Création d’une unité de nuit dotée d’une patrouille canine, permettant une présence policière 20h sur 24.

> Mise en œuvre de bornes sonores pour contrôler et verbaliser les nuisances dans le Carré Curial.

> Mise en place d’une convention entre la ville et la Police Nationale favorisant une bonne coopération commune.

> Mise en place d’un plan de prévention des addictions auprès de tous les publics et particulièrement des jeunes.

> Mise en place d’un Conseil des droits et devoirs des familles.